Oeufs et attentionnée en utilisant des manières différentes en

Oeufs bio ou pas en SuisseLe plus grand marché bio est tenu par Bio Suisse. Bio Suisse est une Fédération des entreprises agricoles biologiques Suisse qui détient le Bourgeon, marque dont elle est propriétaire, elle dirige et organise donc le développement de la marque, Bourgeon, ainsi que l’agriculture biologique en Suisse. Bio Suisse possède 6’140 entreprises agricoles et horticoles qui sont eux-mêmes regroupés au sein de 32 organisations membres de Bio Suisse.Le Bourgeon, marque des produits biologiques Suisse, autrement dit, le label, permet de garantir que l’ensemble des produits fournis respectent le Cahier des charges de Bio Suisse et donc qu’elle respecte des normes de productions bio de très bonnes qualités.Qu’est-ce qu’un œuf bio selon Bio Suisse ?L’idée principale que soutient l’agriculture bio est de produire en harmonie avec la nature. Les fermes agricoles favorisent le développement durable et en épargnant les plantes et les animaux de pesticides ou encore de produits chimiques, cela leur permet de renforcer leurs défenses immunitaires et en cas de maladie et comme dirait le slogan Bio Suisse : « Même les mauvaises herbes font partie des fermes bio ». Les animaux seront donc traité d’une manière respectueuse et attentionnée en utilisant des manières différentes en cas de maladie et les animaux vivent pour la plupart du temps à l’extérieur, été comme hiver. Pour continuer, il existe différent types d’élevages autre que le Bio ainsi que leurs différentes normes à suivre.Voici les types d’élevages en Suisse :·         Bio·         Ponte au sol·         En plein air·         (en batterie) à interdit en suisse depuis 1991BioL’élevage bio est le plus luxueux. Il faut disposer d’une écurie conforme aux normes de Bio Suisse, définie comme la Fédération des entreprises agricoles biologiques Suisse, c’est-à-dire un vaste espace vert, au minimum cinq mètres carré de verdure par poule ainsi qu’une alimentation issu uniquement de ferme bio. C’est pour cela que les œufs bio sont vendus plus cher.La ponte au solDans la ponte au sol, il y a 12 poules et demie au mètre carré, qui n’ayant aucun accès à l’extérieur, possèdent des aménagements étudiés. On y trouve donc une volière à deux étages pour y récupérer les excréments, des systèmes sur deux étages pour l’alimentation, des systèmes sur trois étages qui permettent l’abreuvement des poules ainsi que des perchoirs pour une zone de repos, des zones d’envol et un grattoir qui permet d’entretenir les plumes ainsi que des zones de pontes.L’élevage industriel permet de produire plus à moindre coût, 12’000 poules pondent en moyenne 8’000 œufs par jours. La ponte au sol a remplacé l’élevage en batterie, mode d’élevage intensif pour des raisons économiques et ergonomiques (réduction du travail, maîtrise de la concentration des poules) et hygiénique et sanitaire. Les batteries sont des cages métalliques en disposition linéaire sur un ou plusieurs étages, pour les cas de poules pondeuses, maintenant interdit en Suisse depuis 1991.Il y a également les pondeuses de plein air. C’est exactement le même aménagement intérieur que les pondeuses au sol, mais cette fois, elles ont le droit à un excès extérieur. Ce qui permet d’obtenir un mode de production un peu plus proche de l’environnement naturel de la poule.Analyse du marché SuisseMarché bioLe Bourgeon, marque dont Bio Suisse est propriétaire, ne cesse d’augmenter. L’année 2016 a connu un fort accroissement, ainsi que l’agriculture biologique : 386 nouveaux producteurs se sont présentés à Bio Suisse dès le 1er janvier 2017, dont 112 en Romandie.Le marché bio a également continué à s’accroître en augmentant d’environ 7,8% le chiffre d’affaire a lui-même augmenté en dépassant pour la première fois 2,5 milliards de Francs et enfin la part du marché bio revient à 8,4% de l’ensemble du marché alimentaire.La Suisse reste la grande consommatrice du marché bio.Marché des œufs bioTout comme le marché bio, le marché des œufs bio ne cesse d’augmenter. A Pâques et à Noël, la demande des consommateurs arrive tout juste à être couverte par les commerces.L’évolution des œufs bio c’est fait grâce à divers facteurs :·         La mise en place de programmes de bien-être pour les animaux par la Confédération·         La prise de conscience des consommateurs en ce qui concerne la liberté (détention) des volailles·         Les labels privés mis en place pour permettre au consommateur d’avoir une certaine confianceLa hausse de la demande augmente par rapport à la hausse de l’offre. Depuis 2001, la production a augmenté d’environ 22,4% pour une part à la consommation de 61%, par contre les importations ont décroit de plus en plus, soit 39% de la part à la consommation. Ce sont les importations des œufs de fabrication, ce sont les œufs industriel, qui ont le plus diminué, dû au fait que les industries de transformation Suisse, industries qui transforme des produits agricoles en produits semi-fini qui seront eux-mêmes utilisé par des industries de produits finis pour satisfaire des consommateurs finaux, ont pris du recul.Le Bio est-il respecté ?Labels et loisInterviewConclusionActualité

x

Hi!
I'm Josephine!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out